3.9 Jeanne

C’est l’été, je termine juste une phase « maniaque » qui a commencé le 1 juillet et qui s’est achevé vers le 15 août. Je suis allé voir mon psy, qui n’a rien constaté. Personne ne m’a enfermé. J’ai agis de façon tout à fait normale et adapté. J’en suis arrivé à un point où mes prodromes c’est vous. C’est vos comportements qui m’informent que je suis en phase haute. D’un côté je suis un peu déçu car je voulais éviter cette « rechute » après 4 ans de parfaite euthymie. D’un autre côté je suis content car cette phase de haute dominance m’apporte des informations nouvelles que je vais digérer.

De plus en plus je vais laisser la bipolarité en arrière-plan. Somme toute, pour moi, elle a été le révélateur d’un phénomène que je veux étudier plus complètement dans toutes ses dimensions éthologiques, neurologiques et psychologique. La dominance est le sujet de ce blog. La bipolarité en a été le révélateur. J’ai suffisamment parlé des troubles de l’humeur et continuer à en parler reviendrait à tourner en rond ou, pire, à rentrer dans un détail où je n’ai pas compétence pour asseoir une quelconque légitimité. Il me suffit de rester à la surface du sujet pour être révolutionnaire. 

C’est l’été, donc je vais vous donner un exercice de vacance. A la lecture de ce nuage de phrases extraites de Wikipédia, quelle conclusion importante peut-on tirer quant au fonctionnement de la structure de dominance ? Je préviens, je ne fais plus de retour en arrière, je recommande aux nouveaux lecteurs de bien vouloir commencer par le début de ce blog.

Source: Wikipedia
…Au début du XVe siècle, cette jeune fille de dix-sept ans d’origine paysanne prétendant avoir reçu de la part des saints Michel, Marguerite et Catherine la mission de délivrer la France de l’occupation anglaise, parvient à rencontrer le Dauphin Charles, à conduire victorieusement les troupes françaises contre les armées anglaises, levant le siège d’Orléans, conduisant le dauphin au sacre à Reims, contribuant ainsi à inverser le cours de la guerre de Cent Ans….
…Elle est béatifiée le 18 avril 1909 et canonisée le 16 mai 19202. Jeanne d’Arc est devenue une des quatre saintes patronnes secondaires de la France, et dans le monde entier une personnalité mythique qui a inspiré une multitude d’œuvres littéraires, historiques, musicales, dramatiques et cinématographiques…
…Jeanne (ou « Jeannette », comme on l’appelait à Domrémy où elle grandit) fut décrite par tous les témoins comme très pieuse ; elle aimait notamment se rendre en groupe, chaque dimanche, en pèlerinage à la chapelle de Bermont tenue par des ermites garde-chapelle, près de Greux, pour y prier…
…À treize ans, Jeanne affirme avoir entendu dans le jardin de son père les voix célestes des saintes Catherine et Marguerite et de l’archange saint Michel lui demandant d’être pieuse, de libérer le royaume de France de l’envahisseur et de conduire le dauphin sur le trône…
…Ses expériences mystiques se multiplient à mesure que les troubles dans la région augmentent mais, effrayée, elle ne les révèle à son « oncle », Durand Laxart (en fait, un cousin qu’elle appelle oncle car plus âgé), qu’à l’âge de 16 ans…
…Dotée d’un grand charisme, la jeune paysanne illettrée acquiert une certaine notoriété de guérisseuse…
…Jeanne annonce clairement quatre événements : la libération d’Orléans, le sacre du roi à Reims, la libération de Paris et la libération du duc d’Orléans. Après l’avoir fait interroger par les autorités ecclésiastiques à Poitiers où des docteurs en théologie réalisent son examen de conscience…
…Avec sa foi, sa confiance et son enthousiasme, elle parvient à insuffler aux soldats français désespérés une énergie nouvelle et à contraindre les Anglais à lever le siège de la ville dans la nuit du 7 au 8 mai 1429…
…Les historiens contemporains la considèrent soit comme une simple mascotte qui redonne du cœur aux combattants soit comme un génie militaire[]
… Entraîneur d’hommes qu’elle galvanise par son charisme et son courage (elle est plusieurs fois blessée)…
…Elle fut en outre un chef indéniablement charismatique…
…Jeanne a eu indéniablement le mérite d’inverser l’ascendant psychologique en faveur de la France, en remontant le moral des armées et des populations, en légitimant et sacrant le roi, et en montrant que la réputation d’invincibilité des Anglais était fausse…
…Le 30 mai 1431, elle est brûlée vive place du Vieux-Marché à Rouen par le bourreau Geoffroy Thérage.

Sur la base de ces extraits, nous pouvons établir une comparaison entre ces 3 personnages :

 

Jeanne D’Arc

Raspoutine

Jésus

Vient de nulle part…

Oui (paysanne illetrée)

Oui (moujik)

Oui (fils de charpentier)

… et atteint les hautes sphères sociales

Oui (Charles VII)

Oui (Romanov)

Oui et Non (Réputation>Herode)

Symptômes Psychiatriques

Oui (voix)

Oui (Bipolaire)

Oui (désert)

Mysticisme

Oui

Oui

Oui

Interpelle l’autorité religieuse

Oui (Examen de conscience)

Oui (Passage d’un test par les plus hautes autorités de l’église)

Oui (Pharisien)

Idée fixe

Oui (Bouter l’Anglais hors de France)

Oui (Rémission du pêché par le pêché)

Oui (Royaume des cieux)

Réputation de guérisseur

Oui

Oui

Oui

Adapté à la réalité

Oui

Oui

Oui

Maîtrise ses instincts

Oui

Non (sexe)

Oui

Charisme

Oui

Oui

Oui

Mort violente

Oui (Bûcher)

Oui (Assassinat)

Oui (Crucifixion)

Laisse une trace visible dans l’histoire

Oui

Oui

Oui

 

En comparant Jeanne d’Arc avec Jésus et Raspoutine, nous pouvons conclure que la geste johannique est bien sous tendue par un phénomène de surdominance. Je la classerais, tout comme Raspoutine, dans la superdominance avec un plus car elle maîtrise ses instincts. Je ne la classe pas dans l’hyperdominance, car maintenant, pour prétendre à l’hyperdominance, je rajoute un critère supplémentaire : il faut avoir observé la structure de dominance et l’intellectualiser. Seul Jésus, pour l’instant, au vu de mes connaissances, a réussi à se hisser à ce niveau.

Le classement n’est rien au vu de l’importance d’un attribut caractéristique de Jeanne. Jeanne est une femme. Elle prouve donc que, biologiquement, toutes les femmes ont accès à la structure de dominance. Cela pouvait sembler aller de soi mais ça va mieux en le disant et en le prouvant. Les femmes signalent honnêtement leur rang dans la structure de dominance qui se présente donc comme une structure ouverte à tous les êtres humains. Fondamentalement, il peut donc y’avoir relation de dominance entre un homme et une femme, dominance au sens de ce blog qui, je le souligne, renvoie à ce fameux signal honnête qui agit, selon Jésus, « on ne sait comment » (Jésus et al, 30). Une femme dominante irradiera et si elle a la beauté en plus, vous la remarquerez surement car elle ne courra pas les rues sinon, elle aura peut-être appris à devenir heureuse donc belle. On ne connait pas le visage de Jeanne. Quelque chose me dit qu’elle devait être belle.

Au niveau de la domination, c’est-à-dire, pour faire court, le moyen d’acquisition conscient de la gratification qui sera transformé en dominance, les hiérarchies sont clairement sexuées. Les hommes entrent en compétition pour le rang social et les femmes se crêpe le chignon dans un concours injuste de beauté. C’est bien sur caricatural. Ces propos devront être nuancés dans un prochain article mais ils ont le mérite de donner un point de départ à la réflexion. Les sources de gratifications ne sont plus aussi sexuées de nos jours…

Je ne dis pas les choses par démagogie ou par peur de voir les féministes me tomber dessus. Ce sont les faits et on ne peut rien faire contre les faits. Peut-être le prochain messie sera-t-il une femme ?
« The World Will Be Saved By the Western Woman » (Dalai Lama et al 2009).

Cyndi Lauper / Girls Just Want To Have Fun
I want to be the one to walk in the sun
Oh girls they want to have fun
Oh girls just want to have
That’s all they really want
Some fun

Jean Jacques Goldman / C’est ta chance
Il faudra que tu sois douce
et solitaire aussi
Il te faudra gagner pouce à pouce
les oublis de la vie
Oh tu s’ras jamais la reine du bal vers qui se tournent les yeux éblouis
Pour que tu sois belle il faudra que tu le deviennes
Puisque tu n’es pas née jolie

4 non blondes / what’s up    
Twenty-five years and my life is still
Trying to get up that great big hill of hope
For a destination
And I realized quickly when I knew I should
That the world was made up of this brotherhood of man
For whatever that means
And so I cry sometimes
When I’m lying in bed
Just to get it all out
What’s in my head
And I am feeling a little peculiar
And so I wake in the morning
And I step outside
And I take a deep breath and I get real high
And I scream at the top of my lungs
What’s going on?
And I say, hey hey hey hey
I said hey, what’s going on?
ooh, ooh ooh
and I try, oh my god do I try
I try all the time, in this institution
And I pray, oh my god do I pray
I pray every single day
For a revolution