3.998 Manie d’atmosphère

Conformément à la charte éthique du blog, le témoignage d’une égérie de Cassegrain a été retiré à sa demande. Ne vous inquiétez pas pour elle, c’est une belle histoire. On lui a dit qu’elle avait emprunté un TGV, alors qu’elle roulait tranquille avec quelque petite montée en régime sur les départementales sans radar. Une voie bien naturelle ma foi. N’hésitez pas à témoigner, que vous soyez en TGV, que vous choisissiez un autre aiguillage ou que vous soyez vous tout simplement. Un petit rapport d’étape ne fait de mal à personne. A condition qu’il soit fait avec Esprit. Et de l’Esprit, Cassegrain en avait, elle nous a dit deux, trois trucs, auxquels j’ai bien sur beaucoup pensé et qui m’a donné assez pour rendre ce blog un peu plus captivant. Il nous restera d’elle qu’une trace musicale, une évanescence, une nouvelle naissance car là où elle en est, elle, elle écoute le vent et, elle, sait bien où il va et d’où nous venons tous. Et Dieu est le dieu des vivants, de ceux qui errent puis se retrouve dans un désert d’oasis avec quelque banc de sable par-ci, par-là, pour se reposer, pour se baigner, pour dire bonjour à l’océan et à son soleil qui se lève partout et nulle part, à la recherche de son propre horizon, de sa course, de sa galerie des glaces où le grand con se levait chaque matin pour dire « l’état c’est moi ». Et bien, non, l’Etat c’est Nous et on te l’a fait comprendre, à notre manière, avec l’Esprit enluminé qui souffle de tous ses poumons et qui dit un grand OUI à la vie, malgré tout, malgré eux, grâce à eux et grâce à nous. La vie est action, et nous semons quelques panneaux sur la route, en éclaireur, pour ceux qui viendront avant et surtout après, pour ne pas y tomber, pour se redresser toujours.

Bon vent Cassegrain ! Voici ce souvenir que tu nous laisses, preuve que ta grande santé, la grande sensibilité n’est pas l’apanage des étoiles fluctuantes composant un système, une farandole binaire. Un soi fait de deux qui suffisent à faire un nous.

Mud flow / the sense of me & chemicals
Just another party where people wanna dance alone
Everybody’s trying to have some fun
Neonlights are buzzing round my head
I feel the sense of me
The sublime after-glow of inner peace
Just a tiny point lost in the universe
Shaky on my knees Your turn me on,
Oh my! I still have a body I come to see the world inside
Where I won’t feel the breeze
But there’s one thing I don’t believe in and it’s you
‘Cause I feel like I’m nothing in the world
Maybe Chemicals Chemicals are losing
Maybe Chemicals Chemicals are losing you
Somewhere in my head there is a little crack
The painful track of what I could have done before you came along
A strange regret is what I get The tables are turned
We’re all gonna burn
I breathe no air and everyone is there for me
If only I could see please let me see again
When trouble comes I know for sure
The distance in your eye
I should be on your side
And you’re cold, cold like death
I opened the door
This time

(new!) Kylie Minogue / Confide in me
I stand in the distance
I view from afar
Should I offer some assistance
Should it matter who you are
We all get hurt by love
And we all have our cross to bear
But in the name of understanding now
Our problems should be shared
Confide in me, confide in me
I can keep a secret
And throw away the key
But sometimes to release it
Is to set our children free
Stick or twist the choice is yours
Hit or miss what’s mine is yours
Stick or twist the choice is yours
Hit or miss what’s mine is yours